Montagnes bleues le site d'Alain Jean-André

L'atelier

Alain JEAN-ANDRÉ


Alain Jean-André a vécu sa petite enfance dans un village haut-saônois et son adolescence dans une ville ouvrière de Franche-Comté. Il a suivi des études universitaires à Besançon, Nancy, Paris, avant de s'installer au pied des Vosges du sud, « les montagnes bleues », symboliques à ses yeux comme le Fuji-Yama pour les Japonais.

Enseignant, il est passé du journal scolaire aux ateliers d'écriture à l'intérieur de l'institution. Il a initié des échanges et des rencontres avec des écrivains et des poètes invités dans ses classes.

Poète, il s'est tourné vers l'espace sous-vosgien, lieu génésique aux résonances multiples. Son écriture, ouverte aux poésies du monde, atteste un dépassement des limites. Présent dans l'ouvrage Des écrivains en Franche-Comté (Néo éditions, 2001) et dans le livre Écrire et peindre au-dessus de la nuit des mots (Voix d'encre, 2010), il publie régulièrement en revue poèmes, nouvelles, récits (Poésie 1, Varech, Recueil, Limons, Plein Chant, Vagabondages, Estuaire, Faire-Part, Arpa, Décharge, Revue Alsacienne de Littérature, Traction-Brabant, Diérèse, Lettres Comtoises, Levure littéraire, etc)

Photographe, il travaille depuis plus d'une décennie sur un projet destiné à renouveler le regard porté sur les vallées sous-vosgiennes, en accord avec sa vision poétique.

Critique littéraire et d'art, passionné par la programmation, il anime une revue électronique consacrée à la littérature et aux arts : les Chroniques de la Luxiotte depuis 1998.


Livres poétiques :


  • Entre terre et nuages / Zwischen Erde und Wolken, poésie, bilingue (français-allemand), Verlag im Wald, 2009.
  • Ulysse vagabond / Unteter Odysseus, poésie, bilingue (français-allemand), Verlag im Wald, 2006.
  • Du côté des montagnes bleues, poèmes et récits, La Harpe d'Éole, 1987.
  • Chemins profonds, poésie, Jacques Bremond, 1984.
  • Le Cri de la buse, poème, Atelier des Grames, 1983.
  • Feux d'herbes, poème, Atelier du bief, 1983.